Franc-Maçonnerie Mixte à Montréal

Fédération des Loges Autonomes du Québec

La Franc-Maçonnerie

Née dans la nuit des temps, successeur des bâtisseurs du Temple de Salomon, des constructeurs de Pyramides, des Cathédrales et des Ordres de chevalerie, la Franc-Maçonnerie se développa au Moyen-Âge et passa d’Écosse en Angleterre.

C’est à Londres, en 1717, qu’est née la Franc-Maçonnerie dite « Moderne ». Cependant celle-ci mit environ un siècle pour s’organiser et s’unir. L’Empire colonial britannique contribua beaucoup à sa diffusion à travers le monde.

De nos jours, la Franc-Maçonnerie est présente dans tous les pays libres du monde. Tous les Maçons ont été reçus et initiés au sein de Loges dites « Bleues » qui sont dirigées par un Vénérable Maître lui-même secondé par des officiers. Il existe trois grades au sein de la Maçonnerie symbolique : l’Apprenti (1er degré/grade), le Compagnon (2ème degré/grade) et le Maître (3ème degré/grade). Notez qu’au sein du Régime Écossais Rectifié, un 4ème grade symbolique vient compléter les trois premiers : celui de Maître Écossais de St André.

Le symbole central autour duquel la Franc-Maçonnerie est organisée et dispense ses enseignements est la construction du Temple de Salomon. Le personnage biblique du roi Salomon apparaît ici comme un modèle de sagesse et l’archétype du Grand Maître qui inspire chez les Frères et Sœurs des différents ateliers le plus profond respect. Toutefois, c’est bien la construction de son Temple pour le Dieu d’Israël qui marqua profondément les anciennes traditions maçonniques ainsi que son architecte légendaire : Hiram Abiff.

Partout, on distingue trois grandes façons de pratiquer la Maçonnerie :

  • La Franc-Maçonnerie Masculine ;

  • La Franc-Maçonnerie Féminine ;

  • La Franc-Maçonnerie Mixte.

 

Par ailleurs, il existe deux grandes orientations offertes aux Maçons dans leur quête de Vérité et de Lumière :

  • La voie dite « humaniste », dont les travaux sont plutôt orientés vers des réalisations profanes, contemporaines et de tendance agnostique.

  • La voie dite « symbolique », avec la croyance au Grand Architecte de l’Univers et dont les recherches se fondent sur la devise socratique : « connais-toi toi-même et tu connaitras l’Univers et les Dieux ». Notez que cette tradition correspond davantage au Régime Écossais Rectifié qui demeure le principal rite pratiqué au sein de nos Loges.