Grand Prieuré Indépendant de Nouvelle France

Le Rite Écossais Rectifié (R.E.R.) fonctionne au sein d’un Régime qui constitue la structure de l’Ordre. C’est en quelque sorte sa colonne vertébrale. Pour mieux comprendre l’organisation de ce Régime et des différents degrés qui le composent, nous vous invitons à consulter le tableau suivant :

Comme vous pouvez le constater, l’Ordre considère que le travail de perfectionnement du Franc-Maçon ne s’arrête pas au grade de Maître comme dans les autres rites, mais se continue jusqu’au 4ème degré de Maître Écossais de Saint-André.

Ce degré devrait permettre au Maçon d’atteindre la plénitude de sa formation Maçonnique et d’avoir les éléments essentiels pour continuer sa démarche vers la Lumière. Le 4ème degré a ceci d’extraordinaire qu’il est à la fois la fin d’un cycle et en même temps la préparation à l’Ordre intérieur. Le Maçon assidu et volontaire pourra, s’il le désire, être admis ensuite dans la classe supérieure, par cooptation.

La 5ème étape est donc la 1ère de l’Ordre intérieur et s’appelle Écuyer Novice.

Je n’emploie pas ici le terme de degré, car le statut d’Écuyer Novice est provisoire. C’est une mise à l’épreuve d’un an qui se terminera par l’armement au grade de Chevalier de la Cité Sainte si les résultats de la mise à l’épreuve sont satisfaisants. Dans le cas contraire (très rare), l’Écuyer Novice se voit rétrogradé à son état inférieur précédent, soit au 4ème degré.

L’Armement de Chevalier Bienfaisant de la Citée Sainte (C.B.C.S.) est le 6ème et dernier degré que l’Ordre dispense à ses adeptes.

Il est malheureusement fait état parfois de certaines réceptions supposées compléter l’Armement de Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte. Si l’existence de ces degrés de « supérieurs inconnus » est parfois affirmée, ces grades ne feraient pas partie de l’Ordre et seraient à rattacher à d’autres institutions proches, mais différentes de notre Ordre.

La Franc-Maçonnerie Chrétienne, Chevaleresque et Rectifiée, ne reconnaît que les 6 degrés développés plus haut.

Vous qui êtes rendu à lire ces pages, vous avez le grade de Maître Maçon et donc, je ne vous expliquerai pas ce que sont les travaux des trois premiers degrés.

Notre Ordre, représenté par le « Grand Prieuré Indépendant de Nouvelle France » en tant que Régime Écossais Rectifié, permet à ses Loges de Maîtres Écossais de Saint André (dites du 4ème) de recevoir les Maîtres Maçons issus de ses Loges Bleues, mais aussi ceux qui ont été élevés au grade de Maître dans d’autres Loges n’appartenant pas au Régime Écossais Rectifié.

En effet tout Maître Maçon qui serait intéressé à poursuivre après le grade de Maître une progression au sein de notre Ordre Christique et Chevaleresque peut le faire.

Il lui suffit de s’en ouvrir auprès de l’un d’entre nous. De l’information complémentaire lui sera donnée et si son intérêt est confirmé, il pourra faire sa demande d’exaltation. Si celle-ci est acceptée, il sera exalté au grade de Maître Écossais de Saint André.

Le mot d’Indépendant dans notre titre de « Grand Prieuré Indépendant de Nouvelle France » indique bien que nous ne sommes plus assujettis, à partir du 4ème grade, à l’appartenance, ou non, de quelque Obédience, ou Grand Orient.

Les travaux de la Loge du 4ème degré, en plus de compléter ceux des trois premiers grades, ouvrent le chemin de l’Ordre intérieur.

Le Grand Prieuré Indépendant de Nouvelle France est un Ordre Mixte, et lorsque nous parlons de Maçons, il va de soi qu’il s’agit d’un Homme ou d’une Femme sans aucune discrimination.

En espérant avoir réussi à vous documenter et vous intéresser à l’Ordre du Régime Écossais Rectifié, je vous remercie, et suis à votre entière disposition.

Michel Holleville.

In Ordinès Michael Équès A Sensu Acerrimo